Journée internationale de la femme

 Le féminin 
 l’emporte! 

En 1974, dans le sous-sol de l’Église St-Édouard, rue Saint-Denis à Montréal, nous étions à peine une centaine un soir de mars à nous réunir. Une poignée de femmes, enthousiastes et déterminées, qui avaient décidé que le féminisme se célèbrerait publiquement. Nous pensions que nous pourrions changer le monde et… nous l’avons changé!!!

Lisez la suite de cet avant-propos de Monique Simard, présidente de la SODEC et ex-directrice générale du programme français (2008-2013)

Les femmes cinéastes de l’ONF

L’ONF a une grande histoire de femmes cinéastes

Découvrez notre sélection de films gratuits
sur et par les femmes

Visionnez maintenant
  • Veronica Foster, une employée de la John Inglis Co. Ltd. connue comme la « Bren Gun Girl », travaille à la fabrication d’armement pour la ligne de fusils Bren en 1941.
  • Scène du film Proudly She Marches, tourné en 1943
  • La technicienne Katherine Hausler imprime une pellicule en 1946.
  • Les techniciennes Marion Meadows et Glenn Borbridge se servent d’un synchroniseur quadruple pour couper la pellicule en 1946.
  • Mary Short s’occupe de la campagne publicitaire d’un film pour la Division de l’information de l’ONF. 1946. Photographe : Chris Lund.
  • Isabel Kehoe, productrice à l’unité des actualités filmées de l’ONF, dirige un tournage sur la voie maritime du fleuve Saint-Laurent en 1958. Elle se trouve sur le pont Victoria, à Montréal, Québec.
  • La romancière Germaine Guèvremont en 1959.
  • La talentueuse artiste inuite Kenojuak Ashevak dans le film Kénojouak, artiste esquimau (1963).
  • La cinéaste autochtone Alanis Obomsawin (Kanehsatake 270 ans de résistance, Le peuple de la rivière Kattawapiskak) dans les années 1970.
  • Les comédiennes Louise Forestier et Carole Laure dans IXE-13.
  • Les comédiennes qui ont incarné le rôle de Françoise Durocher, waitress (André Brassard – 1972).
  • Cinq personnages du film Backyard Theatre (1972) de la série Adieu Alouette. Dans cette scène d’ouverture, elles se plaignent de leur condition féminine du haut d’un balcon.
  • La comédienne Micheline Lanctôt (Unité 9) dans le film Souris, tu m’inquiètes (1973).
  • Micheline Lanctôt (à gauche) et Luce Guilbeault dans Souris, tu m’inquiètes (1973) d’Aimée Davis.
  • Scène du documentaire Les filles c’est pas pareil (1974) d’Hélène Girard, produit par Anne-Claire Poirier.
  • Affiche promotionnelle du film Les filles c’est pas pareil (1974), produit par le Studio D de l’ONF.
  • Affiche promotionnelle du film Le temps de l’avant (1975) d’Anne-Claire Poirier, produit par le Studio D de l’ONF.
  • Paule Baillargeon dans Le temps de l’avant (1974) d’Anne-Claire Poirier.
  • La réalisatrice Bonnie Sherr Klein (à droite sur l’image) supervise le tournage d’une scène du film Not a Love Story : A Film About Pornography (1981), composé d’une équipe majoritairement féminine.
  • L’équipe de tournage du film Goddess Remembered (1989), réalisé par Donna Read.
  • Scène tirée du film sénégalais L’une l’est, l’autre pas, reprise dans le documentaire Partition pour voix de femmes (2001) de Sophie Bissonnette sur la Marche mondiale des femmes en l’an 2000.
  • La planteuse d’arbres Françoise Gervais dans le film Deux mille fois par jour (2004) de Stéphanie Lanthier et de Myriam Pelletier-Gilbert.
  • Scène du film Woman on Patrol (2004) sur le travail des policières timoraises de l’Est de la région de Dili, au Timor oriental, en Asie du Sud-Est
  • Aldéa, une acadienne centenaire peu ordinaire, dans le film Un dimanche à 105 ans (2007).
  • La cinéaste d’animation Michèle Cournoyer à sa table de dessin lors de la production du film Robes de guerre (2008) sur les femmes portant le voile.
  • L’auteure de la pièce à succès « La Sagouine », Antonine Maillet, se raconte dans le film Antonine Maillet – Les possibles sont infinis (2009) de Ginette Pellerin.
  • Namrata Gill, qui a inspiré le film Heaven on Earth de Deepa Mehta, se raconte dans Namrata (2009) de Shazia Javed. Après 6 ans, elle a quitté une relation abusive et est devenue… policière.
  • La jeune boxeuse Shabnam du film Les boxeuses de Kaboul (2011).
  • L’artiste de danse moderne Margis Gillis, récipiendaire du Prix du Gouverneur Général pour les arts et spectacles 2011.
  • Une des demandeurs d’asile du film Une dernière chance (2012), qui a fui son pays d’origine pour échapper à la violence homophobe.

Femmes cinéastes d’animation:
Quelle place occupent-elles réellement?

par Julie Roy, productrice Studio Animation et Jeunesse

Les Oscars remportés récemment par Suzie Templeton (Peter and The Wolf, 2006) et Torill Kove (Le poète danois, 2006) laissent croire que les femmes occupent maintenant une place privilégiée dans le monde du cinéma d’animation. Les Crystals remportés à Annecy par Wendy Tilby et Amanda Forbis (When the Day Breaks, 1999), Suzie Templeton, Michaela Pavlatova (Tram, 2012) et Regina Pessoa (Histoire tragique avec fin heureuse, 2005) vont dans le même sens. Pourtant, saviez-vous que depuis l’an 2000, moins de 20 % des courts métrages sélectionnés en compétition officielle au prestigieux Festival international du cinéma d’animation d’Annecy ont été réalisés par des femmes?

Lire tout l’article

Les pionnières de l’ONF

par Marc St-Pierre, conservateur de collection

Fondé en 1939 par le producteur écossais John Grierson, à la demande du gouvernement canadien, l’ONF ne compte aucune femme dans son équipe originale. Au début des années 1940, alors que l’ONF s’engage dans une intense production de films de propagande et de films éducatifs voulant mieux faire connaître le Canada à sa population, les femmes occupent une place marginale dans les équipes de production. L’intensification de la guerre, la perspective d’un long conflit et le départ massif des hommes vers le front de l’Europe forceront Grierson à se tourner vers la main-d’œuvre féminine. En 1968, dans une entrevue accordée à la CBC, il affirmait que durant la guerre, les femmes représentaient l’autre moitié de la force créatrice de l’ONF. Elles étaient sans doute une force créatrice, mais certainement pas la moitié.

Découvrez les pionnières de l’ONF

ONF/interactif

24 poses féministes

Qu’est devenu le féminisme auprès des jeunes femmes en 2012? Explorez la question à travers le regard de 6 artistes féministes en 24 poses.

Par Caroline Hayeur, avec Marianne Prairie, Chantal Dumas,
Noémie Darveau et Céline Mornet


Explorez

Procurez-vous le meilleur de l’ONF en format numérique

Plusieurs films également offerts en DVD