Le beau dérangement

Portrait documentaire d’un octogénaire dans les années 1960. Il y raconte sa vie et l’histoire de la maison qu'il a construite à vingt ans sur les rives de Montréal. Avec les années s’est dressée une banlieue cossue entourant son îlot de campagne anachronique et sa maison vétuste. Le vieillard finira par céder aux offres d'achat pour la maison.

Les évaluations professionnelles et les guides pédagogiques sont réservées aux abonnés CAMPUS.

CAMPUS

Des fonctionnalités conçues spécialement pour les profs!

En savoir plus   Déjà abonnés? Connectez-vous.

Commentaires

  • irma

    «Labis, pouvez-vous êtes plus précis? Ou se trouve cette rue Lucerne? De quel centre d'achat est-il question? Pouvez-vous situer par rapport à la Métropolitaine? À mon avis, la voix off de Stanley Jackson est un ajout artificiel. Cette pratique a été courante à l'ONF. À confirmer, bien entendu. Merci pour votre réponse.» — irma, 5 Mai 2012

  • labls

    «Pour les curieux, il s'agit d'une maison qui était sur la rue Lucerne, tout au nord-est, avant le centre commercial et la métropolitaine. Les amateurs de Montréal d'antan (ex, La Mémoire des anges) aurons le plaisir de voir un très beau survol panoramique à partir de la maison du vieux. Dommage qu'on n'ait pas davantage d'informations. J'aurais aimé savoir si Stanley Jackson, nom au générique à "commentaires", était le personnage en question.» — labls, 27 Déc 2010

Discussion Veuillez vous connecter pour ajouter votre commentaire
Vous n'êtes pas membre? Cliquez ici

Générique du film

réalisateur
Suzanne Angel
producteur
Roman Kroitor
Tom Daly
caméra
John Spotton
mixage
Ron Alexander
Roger Lamoureux
montage sonore
Don Wellington
commentaire
Stanley Jackson

Trouvez des films semblables