Au pays des jours sans fin

Documentaire sur les Inuits de la terre de Baffin, pendant le court été arctique, qu'ils mettent à profit pour faire leurs provisions en vue du long hiver à venir. Dans la région de Pont Inlet dans l'île d'Alukseevee, les Inuits Tununermiut chassent le phoque ainsi que le narval et le béluga. Nous rencontrons la famille d'un chasseur, dont chaque membre a un rôle à jouer afin de survivre dans cette contrée au climat si rude.

Extrait de la sélection : Identités et territoires

Comme réalisateur, caméraman ou scénariste, Douglas Wilkinson a travaillé sur une trentaine de films entre 1949 et 1967, dont plusieurs consacrés aux Inuits. Ses films dans l’Arctique sont empreints de respect et de fascination pour un peuple si bien adapté à ce territoire dénudé et glacial. Même si le ton de la narration et la forme classique du documentaire ethnographique appartiennent à une autre époque, Wilkinson savait filmer des portraits attachants. Dans Au pays des jours sans fin, la texture caractéristique de la pellicule couleur des années 1950, comme le bleu saturé du ciel sur l’horizon enneigé, confère une beauté unique aux images.

— Nicolas Renaud

Les évaluations professionnelles et les guides pédagogiques sont réservées aux abonnés CAMPUS.

CAMPUS

Des fonctionnalités conçues spécialement pour les profs!

En savoir plus   Déjà abonnés? Connectez-vous.

Commentaires

Discussion Veuillez vous connecter pour ajouter votre commentaire
Vous n'êtes pas membre? Cliquez ici

Générique du film

réalisateur
Douglas Wilkinson
scénario
Douglas Wilkinson
producteur
Michael Spencer
photographie
Jean Roy
son
Clarke Daprato
montage
Victor Jobin
effets sonores
Kenneth Heeley-Ray
musique
Louis Applebaum

Trouvez des films semblables