Nunavut

Nunavut

Découvrez le Nunavut — de ses grandes villes et de ses régions rurales à ses petites agglomérations et à ses communautés éloignées — grâce à une sélection de films qui mettent en lumière les trésors cachés et les personnalités attachantes de la province. Composée d’animations et de documentaires, cette sélection convient aussi bien aux élèves du primaire qu’à ceux du secondaire. Ces œuvres phares de notre collection portent sur des thèmes fondamentaux se rattachant à l’histoire ou aux principaux enjeux de l’heure.

  • Ta parole est en jeu - Les Franco-Nunavois
    2012|2 min

    Cette capsule animée présente la vie et la réalité des Franco-Nunavois. Elle est tirée du jeu Ta parole est en jeu, qui explore de façon ludique la richesse et les variétés de la langue française au Canada.

  • Labo d'animation du Nunavut : La version de l'ours
    2010|4 min

    Court métrage d'animation du Labo d'animation du Nunavut. Un explorateur colonial suffisant débarque d’un voilier et plante un drapeau dans les glaces de l’Arctique, sous l’œil stupéfait d’un chasseur inuit. L’explorateur plante un second drapeau, puis un troisième et un autre encore, pendant que le chasseur, de toute évidence peu impressionné par la « découverte » de ce territoire, reprend tranquillement ses occupations. Dans cette recréation pleine de charme et d’humour du premier contact entre Inuits et Européens, Jonathan Wright nous raconte l’histoire d’un chasseur rempli de bon sens et de l’explorateur sans ressources auquel il dame le pion.



    Ce film fait partie du projet Unikkausivut. Procurez-vous le coffret DVD Unikkausivut : Transmettre nos histoires.

  • Inuk en colère
    campus 2016 | 1 h 22 min

    Ce long métrage documentaire aborde la pratique ancestrale de la chasse au phoque. Aspect important du mode de vie inuit, la chasse au phoque constitue depuis longtemps un sujet de controverse. Mais voilà qu’une nouvelle génération d’Inuit animés d’un sentiment de justice et dotés d’un sens de l’humour bien particulier tire profit des médias sociaux pour défier les opposants à cette pratique et s’inviter à la conversation sur cet enjeu. Originaire d'Iqaluit, la réalisatrice Alethea Arnaquq-Baril se joint à ses compatriotes militants alors qu’ils remettent en question les anciennes perceptions à l’égard des Inuit et se présentent au monde entier comme un peuple moderne ayant terriblement besoin d’une économie durable.

  • Martha qui vient du froid
    campus 2009 | 1 h 23 min

    Sur une musique originale d’Elisapie Isaac, ce long métrage documentaire raconte l’histoire de Martha Flaherty, qui a vécu une bonne partie de sa vie au « Pôle Nord ». Au milieu des années cinquante, sous de fausses promesses de vie meilleure, le gouvernement canadien déporte et abandonne à leur sort des familles inuites dans l’extrême Arctique. C’est dans ce désert de glace que Martha et sa famille ont vécu l’une des pages les plus sombres et les plus méconnues de l’histoire canadienne.

  • Entre-deux
    2015|15 min

    Lorsque Bonnie Ammaaq était petite, ses parents ont fait leurs bagages, l’ont emballée avec son frère sur un long traîneau couvert de fourrures, qu’on appelle qamutik, et ont quitté la communauté gouvernementale d’Igloolik pour vivre de la terre, comme tant de générations d’Inuit l’avaient fait avant eux. Pendant onze ans, leur maison n’était pas la petite cabane du « camp éloigné », mais tout le territoire vaste, sauvage et spectaculaire qui s’étendait au-delà du pas de la porte.

    Entre-deux est une élégie silencieuse dédiée à un mode de vie qui n’existe désormais que dans les souvenirs de Bonnie, de son frère et de ses parents, ainsi que dans ceux d’autres encore vivants qui en ont fait l’expérience. Pour eux, la grande toundra sauvage n’était pas juste un endroit où vivre, c’était « quelque part », alors que la communauté d’Igloolik – leur demeure depuis ce temps –, avec ses motoneiges assourdissantes, ses plats paysages enneigés et la cohue du quotidien, c’est proprement « nulle part ».

  • Moi, je fais de l'art comme Andrew Qappik
    2005|11 min

    Série de six courts métrages, qui jette un regard d'enfant sur un groupe éclectique d'artistes canadiens en arts visuels. Andrew Qappik est un graveur inuit de renommée mondiale vivant à Pangnirtung, au Nunavut. D'abord inspiré par les images des bandes dessinées qu'il lisait quand il était enfant, Andrew puise aujourd'hui ses sujets dans les histoires, les traditions et les événements quotidiens de son univers.

    Dans Moi, je fais de l'art comme Andrew Qappik, il fascine les élèves en créant sous leurs yeux une gravure en relief en utilisant une pierre à savon comme support. Puis, c'est au tour des enfants. Explorant l'imagerie symbolique d'Andrew, ils créent dans la mousse de polystyrène une gravure en relief représentant leur autoportrait.

    Ce film fait partie du projet Unikkausivut. Procurez-vous le coffret DVD Unikkausivut : Transmettre nos histoires.

  • La fonte

    Dans ce court métrage d'animation, la disparition des glaces de l’Arctique pousse un ours polaire à tenter sa chance et à chercher du travail à la ville. Mais s’intégrer au monde des humains n’est pas chose facile et l’ours en arrive à trouver une solution plus originale à son problème.

    Ce film a été réalisé au cours du stage de formation en animation Hothouse 8.

  • Point de fuite
    2012|1 h 22 min

    Ce long métrage documentaire suit Navarana, une aînée inughuite venue du coin le plus reculé de la planète : le nord-ouest du Groenland. Par l’un de ses ancêtres, un shaman inuit ayant entrepris une traversée épique du Haut-Arctique dans les années 1860, elle est liée à un groupe d’Inuits canadiens. Aujourd’hui, Navarana s’inquiète pour l’avenir de son peuple, et se doute bien qu’il devra bientôt affronter les plus grands défis sociaux et environnementaux de son histoire.

  • Labo d'animation du Nunavut : Lumaajuuq

    Ce court métrage d'animation du Labo d'animation du Nunavut est un récit tragique et tordu sur les risques de la vengeance. Une mère cruelle maltraite son fils, le nourissant de viande pour chiens et le forçant à dormir au froid. Un huard apprend au garçon que sa mère l'a rendu aveugle et aide l'enfant à recouvrer la vue. Pour se venger, le garçon détache le cordage de sécurité de sa mère au moment où elle harponne une baleine et la regarde se noyer. Voyant sa soeur pleurer la perte de leur mère, le garçon comprend la futilité de la vengeance. Le cinéaste recourt à une élégante animation numérique pour reprendre cette histoire inspirée de la légende épique inuk « Le garçon aveugle et le huard ».



    Ce film fait partie du projet Unikkausivut. Procurez-vous le coffret DVD Unikkausivut : Transmettre nos histoires.

  • Chroniques de notre terre natale Vol. 2 - Retrouver ses racines
    2013|10 min

    Le retour de la cinéaste inuk Nyla Innuksuk dans sa ville natale d’Igloolik est un parcours rempli d'émotion qui aboutit à l'allumage d'une lampe à huile inuite.

  • Défenseurs de l'Arctique
    campus 2013 | 1 h 29 min

    Défenseurs de l'Arctique raconte une histoire remarquable qui débute en 1968, lorsqu'un mouvement inuit radical marque à jamais le paysage politique canadien. Orchestré par de jeunes visionnaires inuits, ce mouvement fera la plus grande revendication territoriale de l'histoire de la civilisation occidentale, aboutissant à la création d'un territoire souverain : le Nunavut. Ce documentaire dépeint les sombres tentatives du Canada pour gouverner le Nord, ainsi que l'inspiration, l'espoir et la détermination des Inuits qui ont réussi à changer les règles du jeu.