Bacon, le film

Documentaire sur les conséquences sociales et environnementales de la multiplication rapide des mégaporcheries. Abandonnés par l'état, des groupes de citoyens élèvent la voix et se réapproprient la démocratie. Grains de sable inattendus dans une machine bien huilée par le dogme néolibéral, ils revendiquent une société à échelle humaine.

Extrait de la sélection : Documentaires marquants des années 2000

Ce film illustre parfaitement le climat d’inquiétude qui règne au début des années 2000. Dès les premières images, le réalisateur, Hugo Latulippe, est on ne peut plus clair : « Je fais ce film parce que je suis inquiet, parce que je doute… » Préoccupé par l’implantation grandissante au Québec de méga porcheries et de ses conséquences sur l’environnement, soucieux du sort réservé aux petits producteurs locaux et choqué par les agissements d’un gouvernement qui laisse faire, le cinéaste esquisse le portrait d’une société prisonnière de l’expansionnisme, d’une logique du profit, de la rentabilité. À l’aide d’entrevues, qui prennent souvent la forme d’entretiens informels, d’archives télévisuelles, Hugo Latulippe expose, questionne et critique les enjeux avec une clarté et une efficacité redoutables. Le film n’est pas un simple documentaire sur l’état de l’industrie porcine, mais une action sociale menée par son réalisateur, une tentative d’éveiller les consciences, de faire bouger les choses. D’ailleurs, il déclare, dès le début de son film : « Je fais ce film plutôt que de devenir terroriste. »

— Marc St-Pierre

Les évaluations professionnelles et les guides pédagogiques sont réservées aux abonnés CAMPUS.

CAMPUS

Des fonctionnalités conçues spécialement pour les profs!

En savoir plus   Déjà abonnés? Connectez-vous.

Commentaires

  • clopij@videotron.ca

    «Plus ça change, plus c'est pareil. L'argent ( cie ou individus ) corrompt tout et l'emporte sur les gens et le bon sens. Me semble que ce film en fait une démonstration éloquente. PierreJ.» — clopij@videotron.ca, 18 Sep 2012

  • PhilipJ

    «A douze minutes, lorsqu'il commence a demontrer le fonctionnement quotidien des fermes dec porc a usine j'en pouvais plus. Excellent film. Les dirigeants de l'etat on ete pris en otage par des grandes enterprise. La rentabilite a court terme ne sert plus qu'a detruire nos communautes et nos relations humaines. Ca ne vaut pas le porc! » — PhilipJ, 29 Déc 2011

Discussion Veuillez vous connecter pour ajouter votre commentaire
Vous n'êtes pas membre? Cliquez ici

Générique du film

participation
Élise Gauthier
Roméo Bouchard
Maxime Laplante
Bernard Paquette
Luc Veilleux
Clément Pouliot
Michel Chartrand
Guildor Michaud
Germain Cameron
Yvan Girard
Jacques Landry
Claude Daigle
Marthe Daigle
Pierre Gosselin
José Bové
Lorne Giroux
Robert Lemieux
Jean-Guy Paré
réalisation
Hugo Latulippe
recherche
Hugo Latulippe
scénarisation
Hugo Latulippe
montage image
Annie Jean
image
Hugo Latulippe
son
Sylvain Bellemare
montage sonore
Sylvain Bellemare
Olivier Calvert
recherche musicale
Alain Auger
musique
René Lussier
narration
Hugo Latulippe
mixage
Serge Boivin
Jean Paul Vialard
production
André Gladu

Trouvez des films semblables