Les raquetteurs

Considéré comme le précurseur du cinéma direct, ce documentaire relate les rites entourant un congrès annuel de raquetteurs à Sherbrooke, à la fin des années 1950. Spontané, il instaure un nouveau rapport au réel et présage de la démarche de la toute nouvelle équipe française de l'ONF.

Extrait de la sélection : Le cinéma direct à l’ONF ou la consolidation de l’équipe française

Véritable acte de naissance du cinéma direct à l’ONF, ce court métrage de Michel Brault et Gilles Groulx indique la voie à suivre pour les cinéastes de l’équipe française. Le film qui, au départ, devait être un reportage de quatre minutes de la série Coup d’œil a failli ne jamais voir le jour! Après avoir vu les « rushes », Grant McLean ordonne qu’ils soient envoyés aux plans d’archives, n’y voyant rien d’intéressant. Gilles Groulx monte tout de même le film dans ses temps libres. Soutenu par les producteurs Tom Daly et Louis Portugais, le film évite la destruction et sort en 1958.

— Marc St-Pierre

Extrait de la sélection : Marcel Carrière, récipiendaire du prix Albert-Tessier 2011

Considéré comme le précurseur du cinéma direct, ce documentaire relate les rites entourant un congrès annuel de raquetteurs à Sherbrooke, à la fin des années 1950. Spontané, il instaure un nouveau rapport au réel et présage de la démarche de la toute nouvelle équipe française de l'ONF.

— Marc St-Pierre

Les évaluations professionnelles et les guides pédagogiques sont réservées aux abonnés CAMPUS.

CAMPUS

Des fonctionnalités conçues spécialement pour les profs!

En savoir plus   Déjà abonnés? Connectez-vous.

Commentaires

Discussion Veuillez vous connecter pour ajouter votre commentaire
Vous n'êtes pas membre? Cliquez ici

Générique du film

réalisation
Gilles Groulx
Michel Brault
photographie
Gilles Groulx
Michel Brault
montage
Gilles Groulx
Michel Brault
son
Marcel Carrière
montage du son
Stuart Baker
mixage
Ron Alexander

Trouvez des films semblables