Cultiver l'empathie - Études primaires

Cultiver l'empathie - Études primaires

Cette sélection de films canadiens offre aux enseignants des écoles primaires des ressources uniques pour aider les élèves à explorer ce qu’est l’empathie, à en discuter et, ultimement, à l'exprimer. Il s'agit là d'une habileté primordiale pour aborder la diversité et les conflits qui peuvent en découler.

L'empathie peut être décrite comme « la capacité de s'identifier à autrui, de ressentir ce qu'il ressent ». L'empathie permet aux enfants de voir le monde avec les yeux d'une autre personne et de se mettre à sa place, ne serait-ce qu'un instant.

À l'école, les enfants qui font preuve d'empathie sont à l’écoute des points de vue divergents et sont capables de considérer des solutions pacifiques. Lorsqu'ils voient un camarade victime d'intimidation ou de violence, ces enfants refusent d'être de simples spectateurs : ils interviennent. Les jeunes qui possèdent un fort sens de l'empathie tendent la main et prennent position pour la diversité, l'égalité et la justice.

Cette sélection, destinée aux niveaux 1 à 6, met en valeur une riche collection de films pouvant être intégrés à plusieurs matières du programme scolaire, dont les études sociales, les arts du langage, la citoyenneté, la résolution des conflits, les questions familiales, l’étude des rapports sociaux entre les sexes et celle de la condition des personnes handicapées. Les films servent de points de départ à des échanges fructueux et à des projets complémentaires visant à développer la pensée critique et les aptitudes à communiquer. En prenant connaissance de différentes perspectives religieuses, régionales, politiques et culturelles et en en discutant, les enfants acquièrent une vision plus large du monde et de leur rôle en société. Ils sont confrontés à des questions fondamentales : Qui suis-je? Comment dois-je réagir aux inégalités et aux injustices du monde qui m'entoure?

Pour aider les enseignants et les enseignantes à étayer l'apprentissage, il leur est conseillé d'utiliser les questions à débattre et un tableau SVA. Tous ces éléments contribuent au développement de la compétence émotionnelle des enfants, dont le respect de la diversité, l'acceptation de soi et des autres, la résolution des conflits et le souci de l'équité et de la justice.

Les films présentés ici explorent un large éventail de questions, de cultures et de points de vue. Les éducateurs et éducatrices utiliseront ces films pour donner un aperçu convaincant du rôle de l'empathie dans nos vies. Lorsqu'ils regardent un film, les enfants (et les adultes) s'identifient souvent à un personnage, un protagoniste ou un groupe qu’il dépeint. Le film devient ainsi un excellent véhicule pour aborder le thème de l'empathie. En écoutant les personnages et en observant leurs expériences, les élèves se mettent petit à petit à leur place et commencent à voir le monde à travers leurs yeux.

  • La danse des brutes
    2000|10 min

    Le rythme dansant qui traverse tout ce film évoque l'intimidation incessante que des brutes infligent à leurs victimes. La danse des brutes incite plutôt les spectateurs - enseignants, parents et enfants - à réfléchir aux moyens de lutter contre le phénomène de l'agression entre pairs.

  • Imparfaite
    2010|12 min

    Imparfaite, l’animation d’Andrea Dorfman, illustre avec élégance le rapport du personnel à l’universel. Portant moins sur la compatibilité entre une fille et un garçon, que sur la capacité de cette fille de s’accepter avec ses imperfections, Imparfaite célèbre à la fois la naissance de l’amour et celle du film lui-même.

  • Porte à porte
    1992|4 min

    Ce film d'animation place les enfants de 5 à 8 ans devant une situation familière : dans la cour de l'école, des grands oppriment les petits. Mais, surprise, ces petits-là ne se laissent pas faire et la défense constructive triomphe de la loi du plus fort. Film sans paroles.

  • Une famille pour Maria
    1992|5 min

    Ce film d'animation traitant d'adoption à l'étranger insiste sur les problèmes d'adaptation de l'enfant. Il permet aux 5 à 8 ans de prendre connaissance des difficultés qu'éprouvent les enfants abandonnés des pays en voie de développement. Dans Une famille pour Maria, l'amour triomphe de l'insécurité d'une petite fille qui quitte l'Amérique latine pour se joindre à une famille nord-américaine.

  • Bouche décousue
    2012|8 min

    Ce court métrage d’animation raconte l’histoire d'Aimée, une jeune fille à la fois franche et impolie, qui observe le monde d’une très curieuse façon et avec la plus grande transparence. Destiné à tous ceux, jeunes ou vieux, à qui il est arrivé de s’attirer des ennuis pour avoir trop parlé, Bouche décousue porte sur l’une des grandes leçons de vie.

  • Quand toutes les feuilles seront tombées
    2010|17 min

    Inspiré de l’expérience personnelle de la scénariste et réalisatrice Alanis Obomsawin, Quand toutes les feuilles seront tombées allie l’autobiographie, la fiction et la fable pour créer un récit profondément touchant sur la puissance du rêve.

  • Les yeux noirs
    2011|14 min

    Ce court métrage de fiction pour enfants est l’adaptation animée d’un roman primé écrit par l’auteur québécois Gilles Tibo. Avec beaucoup d’inventivité, il raconte l’histoire du jeune Mathieu, qui n’a jamais peur du noir parce qu’il y vit toujours, et se plaît à jouer au détective lorsque vient le jour de son anniversaire.

  • Maq et l'esprit de la forêt
    2006|8 min

    Maq et l’Esprit de la forêt est un court métrage d’animation racontant l’histoire d’un jeune Micmac qui se fait apprendre les secrets de la vie par de discrets mentors. En traversant la forêt pour aller chez son grand-père et lui montrer un morceau de pierre qu’un Ancien lui a montré à sculpter, il croise un curieux voyageur nommé Mi’gmwesu. Celui-ci lui fait découvrir sa culture à travers les chansons, les contes et les plantes médicinales…

  • L'orange
    1992|4 min

    Dans ce film destiné aux 5 à 8 ans, des écoliers découvrent avec stupéfaction que l'un d'entre eux ne mange pas à sa faim. La détresse de leur compagnon ne les laisse pas indifférents et avec l'aide de leur enseignante, les enfants comprennent que la lutte à la pauvreté passe par la solidarité et le partage. Film sans paroles.

  • Le zoo
    2018|11 min

    Inspiré d’un ours ayant réellement vécu au parc Stanley de Vancouver, Le zoo raconte l’histoire d’un petit ours polaire et d’un jeune Chinois qui lui rend visite, jusqu’à ce que chacun arrive au crépuscule de son existence. La réputée cinéaste Julia Kwan évoque de façon bouleversante les quartiers ethniques, l’embourgeoisement, l’abandon des aînés ainsi que la notion selon laquelle Le véritable chez-soi habite notre cœur.

  • Être ou paraître? Les jeunes face aux stéréotypes sexuels
    campus 2009 | 24 min

    Ce court métrage documentaire sociologique donne la parole à des préadolescents et préadolescentes, qui abordent les stéréotypes sexuels et la difficulté de se forger une personnalité en dehors de l’image ou des modèles véhiculés par les médias et la publicité. Film éducatif pour les jeunes de 11 à 13 ans conçu en tant qu’outil d’animation et de discussion.