Éloge du chiac

Éloge du chiac


                                    Éloge du chiac
| 27 min
Votre location se termine le

Documentaire de Michel Brault. Réalisé sous forme de conversations entre une jeune institutrice dans une école française de Moncton et ses élèves, ce film montre les difficultés des francophones pour sauvegarder leur langue dans une société où l'anglais prime partout depuis des siècles.

Les évaluations professionnelles et les guides pédagogiques sont réservés aux abonnés CAMPUS.

CAMPUS

Des fonctionnalités conçues spécialement pour les profs! En savoir plus

Déjà abonné? Connectez-vous

Ajouter ce code à votre site

Largeur de la vidéo :

par (( height )) Réinitialiser
Générique
  • réalisateur
    Michel Brault
  • montage
    Michel Brault
  • producteur
    Guy L. Coté
  • images
    Alain Dostie
    Michel Brault
  • son
    Serge Beauchemin
    Claude Hazanavicius
  • mixage
    Ron Alexander
  • interprète
    Rosanna Leblanc

  • KenoFrance

    Pour moi qui suis Française, ces discussions sont vraiment étonnantes, et je me rend compte que nous sommes loin de ces questions de bilinguisme sur notre territoire. Quand on entend parler la jeunesse ici(12-25ans) on se rend compte que notre langue évolue très vite également. Mais le cas de l'Acadie est d'une toute autre dimension, et vraiment complexe et intéressant. Cela dit, en France, on serait presque jaloux du niveau d'anglais de ces jeunes !

    KenoFrance, 4 Fév 2014
  • Emilie_Nguyen_Ngoc

    @saucierp : Votre idée est excellente. À ce point excellente que ce documentaire a déjà été réalisé ;) Vous pouvez revoir ces jeunes dans Éloge du chiac - Part 2, disponible dans notre boutique http://www2.nfb.ca/boutique/XXNFBibeCCtpItmDspRte.jsp?a=b&formatid=57546&support=DVD ou sur abonnement.

    Emilie_Nguyen_Ngoc, 16 Jan 2012
  • saucierp

    J'aimerais bien les revoir aujourd'hui, ces jeunes. Ça ferait une bonne idée de documentaire.

    saucierp, 16 Jan 2012
  • tbrown

    Hé, pour moi ce documentaire me fait penser à mon enfance où l'on utilisait l'expression "le bon français" et "c'est point coumme ça qu'on parle icitte". Bien que la fierté d'être Acadien s'est répandue au fil des années, il demeure toujours la réalité de parler la langue française en milieu minoritaire.

    tbrown, 10 Jan 2012
  • carlophile

    La discussion en classe entre élèves est particulièrement intelligente et éclairante: tout est posé là. Il serait intéressant de savoir aujourd'hui si ce parler acadien est toujours aussi vivant, si l'anglais qui a pénétré le français par le passé est maintenant dominant. Ce documentaire pose bien des questions. Dans le nord de l'Ontario que j'ai visité, le français se parle surtout à la maison, alors que l'anglais prend la place publique.

    carlophile, 16 Mar 2010