Bienvenue au Kentucky

Bienvenue au Kentucky

| 11 min

Une voix de femme laisse des messages sur le répondeur de son amant. «Allô! Tu es là? Où es-tu?» demande-t-elle. À l'écran, un petit poisson est gobé par un gros poisson qui, à son tour, est gobé par un autre. À la fin du film, un poisson encore plus gros gobe le soleil.

Ce poème visuel, avec ses dessins à la main en noir et blanc, invite le spectateur à se perdre dans cette beauté singulière. Une sorte de carte routière de l'âme? Un voyage vers la nostalgie? Une tragédie qui se trame?

Ici, aucune signalisation routière. La lente dérive à travers des paysages surréalistes pousse le spectateur à créer son propre scénario. Le traitement visuel et la trame sonore forment un tout, un ensemble des plus troublants. La tension monte.

Bienvenue au Kentucky évoque une planète à la dérive. Où les eaux montent et où le chant de l'univers remplit le silence.

Ajouter ce code à votre site

Largeur de la vidéo :

par (( height )) Réinitialiser
Générique
  • réalisation
    Craig Welch
  • animation
    Craig Welch
  • version française
    Claude Dionne
  • voix
    Carole Chatel
  • caméra d'animation
    Pierre Landry
  • musique
    Normand Roger
  • conception sonore
    Normand Roger
  • musique - collaboration
    Denis Chartrand
  • montage sonore
    Pierre Yves Drapeau
  • mixage
    Shelley Craig
  • coordination de la production
    Richard Lesage
  • administration
    Gisèle Guilbault
    Elaine Largie
    Elsa Mouana-Bankouézi
  • mise en marché
    Hélène Tanguay
  • producteur exécutif
    David Verrall
  • producteur
    Marcy Page