L’ONF s’engage à respecter votre vie privée

Nous utilisons des témoins de navigation afin d’assurer le bon fonctionnement du site, ainsi qu’à des fins publicitaires.

Si vous ne souhaitez pas que vos informations soient utilisées de cette manière, vous pouvez modifier les paramètres de votre navigateur avant de poursuivre votre visite.

En savoir plus

Pollution et gestion des déchets (de 12 à 14 ans)

Pollution et gestion des déchets (de 12 à 14 ans)

Aussi étonnant que cela puisse sembler au 21e siècle, la pollution et la gestion des déchets demeurent des problèmes pour notre société. Cette sélection constitue une base pour quiconque souhaite comprendre ces enjeux.

To watch this playlist in English, click here.

Les films de cette sélection comprennent :
Pour ne pas perdre le Nord
Uranium
Débris

  • Pour ne pas perdre le Nord
    2009|21 min

    Malgré de grandioses paysages qui semblent encore vierges, le Nunavut n'échappe pas aux maux du reste de la planète. Sous cette couche de neige immaculée, des montagnes de déchets de toute sorte s'entassent. À Iqualuit, on compte deux dépotoirs remplis au-delà de leur capacité et la municipalité n'a aucun plan pour remédier au problème. Certains citoyens inquiets ont décidé d'agir. À travers ces personnages, on découvre la gravité de la situation et les difficultés propres à ce territoire isolé. Mais surtout, on entend l'appel à l'action de ces citoyens qui ne veulent pas perdre leur Nord.

  • Uranium
    1990|47 min

    Documentaire sur l’exploitation de l’uranium au Canada. Ce pays est le plus important producteur et exportateur d'uranium au monde. Or, les résidus des mines d'où est extrait ce métal se transforment à l'air libre en une douzaine d'autres substances radioactives dont certaines sont extrêmement dangereuses... et dont les effets sont incontrôlables.

  • Débris
    2015|14 min

    Ce court métrage documentaire suit l’artiste britanno-colombien Pete Clarkson, alors qu’il réalise son projet le plus ambitieux et personnel à ce jour : un monument commémoratif en hommage au séisme de 2011 de la côte Pacifique du Thoku. Comme beaucoup de gens, Clarkson a été profondément affecté par cette catastrophe. Des années plus tard, alors que du bois fendu et déchiqueté et d’autres objets se mettent à échouer sur la plage de Tofino, en Colombie-Britannique, la catastrophe le touche à nouveau, et l’inspiration pour son monument est née. Dans les mains de Clarkson, les débris de la région de Thoku prennent vie tandis qu’il les façonne en une sculpture publique unique.