Cinéma québécois : le désir

Cinéma québécois : le désir

Votre location se termine le

Au Québec, pudibonderie et hypocrisie ont longtemps plombé la vie, imposées par un clergé oppressif. Ainsi, entre 1913 et 1967, les officiers du Bureau de la censure sévissent, refusant la projection de plus de 6000 films venus de France et d’ailleurs. La révolution sociale des années 60 va faire tomber tous les tabous. Avec Valérie, Denis Héroux ose en 1968 « le premier film érotique », où il fait « exploiter ses ressources naturelles » à Danielle Ouimet.

Les évaluations professionnelles et les guides pédagogiques sont réservés aux abonnés CAMPUS.

CAMPUS

Des fonctionnalités conçues spécialement pour les profs! En savoir plus

Déjà abonné? Connectez-vous

Ajouter ce code à votre site

Largeur de la vidéo :

par (( height )) Réinitialiser
Générique
  • scénariste
    Georges Privet
  • réalisateur
    Bernard Lafrenière
    Georges Privet
  • producteur au développement
    Claude Godbout
  • participant
    Denys Arcand
    Guy Borremans
    Pascale Bussières
    François Delisle
    Claude Fournier
    Pierre Harel
    Denis Héroux
    Micheline Lanctôt
    Jean-Pierre Lefebvre
    Danielle Ouimet
    Marie-José Raymond
  • recherchiste invité
    Carole-Line Nadeau
    Jeanne Painchaud
  • recherchiste filmique
    Geneviève Desbiens
  • recherchiste d'archives
    Patrick Damien Roy
  • recherchiste à la documentation
    Claudia Latorre
  • directeur de la photographie
    Claudine Sauvé
  • preneur de son
    Thierry Morlaas
    Philippe Scultéty
  • maquilleur
    Marie Aubé
  • producteur associé
    Jean Roy
  • producteur
    Claude Godbout
    France Choquette