L’ONF s’engage à respecter votre vie privée

Nous utilisons des témoins de navigation afin d’assurer le bon fonctionnement du site, ainsi qu’à des fins publicitaires.

Si vous ne souhaitez pas que vos informations soient utilisées de cette manière, vous pouvez modifier les paramètres de votre navigateur avant de poursuivre votre visite.

En savoir plus
PASSER
Votre requête n'a pas été complétée
Sélections
Veuillez noter qu’il n’est plus possible de modifier vos anciennes sélections. En savoir plus
Accéder à vos sélections

Ajouter ce code à votre site

Largeur de la vidéo :

par Réinitialiser
Nouveauté
Dès le 
None

Mai en décembre (Godard en Abitibi)

2000 25 min
Dernière chance

Ce court métrage documentaire raconte le passage du cinéaste Jean-Luc Godard à Rouyn-Noranda, en décembre 1968. Quelques mois plus tôt, en mai 1968, la France est secouée par des manifestations populaires et une poignée de cinéastes en colère interrompt le Festival de Cannes. Au Québec, la montée du nationalisme conduit à des affrontements au cours des festivités du 24 juin. C'est dans ce contexte que l'on organise « Les dix jours du cinéma politique » au Cinéma Verdi, à Montréal, qui accueille Jean-Luc Godard, auréolé du succès de ses films À bout de souffle (1959) et Pierrot le fou (1965). …

Nous sommes désolés, ce contenu n’est pas offert dans votre région.
Votre location se termine le
None
Vous avez déjà acheté ce film.
Téléchargez-le à partir de Mes achats.
Non offert
CAMPUS
Mai en décembre (Godard en Abitibi)

Détails

Ce court métrage documentaire raconte le passage du cinéaste Jean-Luc Godard à Rouyn-Noranda, en décembre 1968. Quelques mois plus tôt, en mai 1968, la France est secouée par des manifestations populaires et une poignée de cinéastes en colère interrompt le Festival de Cannes. Au Québec, la montée du nationalisme conduit à des affrontements au cours des festivités du 24 juin. C'est dans ce contexte que l'on organise « Les dix jours du cinéma politique » au Cinéma Verdi, à Montréal, qui accueille Jean-Luc Godard, auréolé du succès de ses films À bout de souffle (1959) et Pierrot le fou (1965). Loin de s'en tenir à des rencontres avec ses admirateurs, le cinéaste caresse un projet. Accompagné d’une équipe de cinéastes français et canadiens, il ira à Rouyn-Noranda, où la télévision lui donne carte blanche, et y fera la révolution...

Ce film est issu de la série Libres courts, qui rassemble des premières œuvres courts métrages documentaires.
  • réalisateur
    Julie Perron
  • scénario
    Julie Perron
  • producteur
    André Gladu
  • producteur délégué
    Michèle Pérusse
  • image
    Guy Borremans
  • son
    François Guérin
    Stéphan Bauer
  • montage
    Sophie Leblond
  • montage sonore
    Francine Poirier
  • enregistrement d'effets sonores
    Diane Carrière
  • mixage
    Jean Paul Vialard
  • montage en ligne
    Denis Pilon
  • participation
    Alain Laury
    Pierre David
    Claude Nedjar
    Pierre Harel
    André Dudemaine
    Louise Bédard

Vivez l'expérience ONF sur l'appareil de votre choix.

Mai en décembre (Godard en Abitibi)
Autres options