L’ONF s’engage à respecter votre vie privée

Nous utilisons des témoins de navigation afin d’assurer le bon fonctionnement du site, ainsi qu’à des fins publicitaires.

Si vous ne souhaitez pas que vos informations soient utilisées de cette manière, vous pouvez modifier les paramètres de votre navigateur avant de poursuivre votre visite.

En savoir plus
PASSER
Votre requête n'a pas été complétée
Sélections
Veuillez noter qu’il n’est plus possible de modifier vos anciennes sélections. En savoir plus
Accéder à vos sélections

Ajouter ce code à votre site

Largeur de la vidéo :

par Réinitialiser
Nouveauté
Dès le 
None

Chez le barbier, réflexions d'hommes arabes

2016 52 min
Dernière chance

Partout au monde, les médias grand public dépeignent les hommes arabes comme des terroristes, des kamikazes ou au mieux, comme des extrémistes. Dans Chez le barbier, réflexions d’hommes arabes, la cinéaste d’origine égyptienne Nisreen Baker brosse un portrait bien différent. Nous accompagnons Jay, Ghassan et leurs amis qui se rassemblent au salon de barbier Eden et discutent avec animation de politique, de religion et d’identité pendant que Jamal leur fait une coupe de cheveux et un rasage. Bien que le salon de Jamal se trouve à St. Albert, en banlieue d’Edmonton, il pourrait se situer n’importe où, puisqu’il constitue un …

Nous sommes désolés, ce contenu n’est pas offert dans votre région.
Votre location se termine le
None
Vous avez déjà acheté ce film.
Téléchargez-le à partir de Mes achats.
Non offert
CAMPUS
Chez le barbier, réflexions d'hommes arabes

Détails

Partout au monde, les médias grand public dépeignent les hommes arabes comme des terroristes, des kamikazes ou au mieux, comme des extrémistes. Dans Chez le barbier, réflexions d’hommes arabes, la cinéaste d’origine égyptienne Nisreen Baker brosse un portrait bien différent. Nous accompagnons Jay, Ghassan et leurs amis qui se rassemblent au salon de barbier Eden et discutent avec animation de politique, de religion et d’identité pendant que Jamal leur fait une coupe de cheveux et un rasage. Bien que le salon de Jamal se trouve à St. Albert, en banlieue d’Edmonton, il pourrait se situer n’importe où, puisqu’il constitue un microcosme de la communauté arabe. Parfois sérieux, mais astucieusement ponctué d’humour, le film suit les débats du groupe. Les points de vue exprimés étonnent quelquefois et nous amènent à faire évoluer le discours au sujet de cette communauté.
  • écriture
    Nisreen Baker
  • réalisation
    Nisreen Baker
  • producteur
    Bonnie Thompson
  • producteur exécutif
    David Christensen
  • montage
    Hans Olson
  • directeur de la photographie
    Daron Donahue
    aAron Munson
  • caméra additionnelle
    Oliver Lessard
  • gestion des données numériques
    Oliver Lessard
  • enregistrement
    Larry MacDonald
    Garrell Clark
  • conception sonore
    John Blerot
  • musique - composition
    Ashraf El-Assaly
  • musique - interprétation
    Ashraf El-Assaly
  • montage en ligne
    Kody Davidson
  • coloriste
    Herman Ansink
  • sous-titrage
    Steve Nichols
    Andy Toms
  • transcription
    Sharon Murphy
  • traduction
    Nisreen Baker
  • version française
    Claude Dionne
  • coordination de la production
    Jasmine Pullukatt
    Faye Yoneda
  • supervision de la production
    Mark Power
  • mise en marché
    Leslie Stafford
  • administration
    Bree Beach
    Ginette D'Silva
  • gestion des opérations
    Darin Clausen

Vivez l'expérience ONF sur l'appareil de votre choix.

Éducation

Âge 14 à 18 ans
Guide pédagogique

Les participants au film sont des expatriés que la guerre ou l’agitation civile ont chassés de leur pays d’origine. Comment en sont-ils venus à faire du Canada leur patrie d’adoption? La plupart des documentaires mettent l’accent sur les différences plutôt que sur les traits communs — Comment la cinéaste montre-t-elle les expériences communes dans ce groupe d’hommes de la diaspora arabe? Si vous aviez à quitter votre terre natale, qu’est-ce qui vous manquerait le plus? En quoi ce documentaire amène-t-il le public à réexaminer ses propres préjugés?