L’ONF s’engage à respecter votre vie privée

Nous utilisons des témoins de navigation afin d’assurer le bon fonctionnement du site, ainsi qu’à des fins publicitaires.

Si vous ne souhaitez pas que vos informations soient utilisées de cette manière, vous pouvez modifier les paramètres de votre navigateur avant de poursuivre votre visite.

En savoir plus
Votre requête n'a pas été complétée
Sélections
Veuillez noter qu’il n’est plus possible de modifier vos anciennes sélections. En savoir plus
Accéder à vos sélections
Willie Dunn

Willie Dunn

Un chef mohawk l’a déjà surnommé Roha’tiio — « sa voix est belle ». Après avoir quitté l’Armée canadienne avec une médaille des Nations Unies en poche, Willie Dunn s’est rapidement établi sur la scène folk des années 1960, puisant à ses origines micmaques/écossaises pour écrire des chansons engagées sur son vécu autochtone. Membre de l’Indian Film Crew, il a tourné en 1968 The Ballad of Crowfoot, le premier film réalisé par un Autochtone à l’ONF. Ce puissant hommage au chef siksiká (pied-noir) sur une ballade composée par Dunn est considéré comme le premier vidéoclip canadien. Dunn a collaboré à plusieurs autres titres de l’IFC et enregistré de nombreux albums. Décédé en 2013, il laisse le souvenir d’un artiste, d’un militant et d’un leader communautaire innovateur.