Cinéma québécois : la télévision

Cinéma québécois : la télévision

Votre location se termine le

À son arrivée en 1952, la télévision a un impact majeur. « Tout à coup, on a vu sur l’écran des gens qui étaient bien des Canadiens français, dont le langage était le nôtre », dit Claude Jutra. Quelle relation la télévision et le cinéma entretiennent-ils dans leur « mariage maudit depuis toujours », selon Denys Arcand?

Les évaluations professionnelles et les guides pédagogiques sont réservés aux abonnés CAMPUS.

CAMPUS

Des fonctionnalités conçues spécialement pour les profs! En savoir plus

Déjà abonné? Connectez-vous

Ajouter ce code à votre site

Largeur de la vidéo :

par (( height )) Réinitialiser
Générique
  • scénariste
    Georges Privet
  • réalisateur
    Pascal L'Heureux
    Georges Privet
  • producteur au développement
    Claude Godbout
  • participant
    Denys Arcand
    Jean Beaudin
    Charles Binamé
    Luc Bourdon
    Claude Fortin
    Daniel (Podz) Grou
    Sophie Lorain
    Jean-Claude Lord
    Robert Morin
    Lorraine Richard
  • recherchiste invité
    Carole-Line Nadeau
    Jeanne Painchaud
  • recherchiste filmique
    Michèle Garceau
  • recherchiste d'archives
    Patrick Damien Roy
  • recherchiste à la documentation
    Claudia Latorre
  • directeur de la photographie
    Claudine Sauvé
  • preneur de son
    Philippe Scultéty
  • maquilleur
    Marie Aubé
  • monteur images
    Lucie Juillet
  • montage sonore
    Michel Marier
    Jean-François Roy
  • mixage sonore
    Michel Marier
    Jean-François Roy
  • musique d'ouverture
    Roland Bréard
  • musique de fermeture
    Roland Bréard
  • producteur associé
    Jean Roy
  • producteur
    Claude Godbout
    France Choquette