La vie à la verticale - Partie 1 - Terre

La vie à la verticale - Partie 1 - Terre

| 4 min

Premier épisode d’une série de quatre courts métrages documentaires sur les gratte-ciel, Terre retrace les origines de la tour d’habitation, depuis la tour de Babel de la Bible jusqu’aux immeubles locatifs de piètre qualité de la ville de New York. Narré par la chanteuse Feist, ce film a été réalisé par Katerina Cizek à partir des archives du New York Times.

Ajouter ce code à votre site

Largeur de la vidéo :

par (( height )) Réinitialiser
Générique
  • narration
    Feist
  • réalisation
    Katerina Cizek
  • écriture
    Katerina Cizek
  • montage
    Katerina Cizek
  • producteur
    Gerry Flahive
  • producteur coordonnateur
    Kathleen Lingo
  • recherchiste pour la série
    Lindsay Crouse
  • producteur à l'animation
    Sarah Arruda
  • animation - directeur à la création
    Alex Wittholz
  • animation
    Matt Brushett
  • illustrations
    Felix Wittholz
  • producteur exécutif
    Silva Basmajian
    Jason Spingarn-Koff
  • montage sonore
    Janine White
  • recherche visuelle
    Elizabeth Klinck
    Jivan Nagra
  • archiviste des photos
    Jeff Roth
  • administrateur de centre
    Josiah Rothenberg
  • supervision de la production
    Mark Wilson
  • coordination de la production
    Andrew Martin-Smith
    Rachel Punwassie
  • coordination technique
    Marcus Matyas
  • gestion des éléments audiovisuels
    Cassandra Gardiner
    Maria-Saroja Ponnambalam
  • enregistrement de la voix
    Steve Blair
  • mixage
    Ian Rodness
  • conseiller
    Deborah Cowen
    Miles Glendinning
    Robin LeBaron
    Graeme Stewart
  • consultant à la création
    Sean Dixon

  • Emilie_Nguyen_Ngoc

    Ces capsules font partie d'un webdocumentaire appelé "A Short History Highrise", réalisé par Katerine Cizek : http://highrise.nfb.ca/shorthistory/

    Emilie_Nguyen_Ngoc, 25 Nov 2013
  • ihayeur

    C'est un sujet extraordinaire qui aurait mérité un long métrage. Tout est effleuré, les photos passent beaucoup trop rapidement (alors qu'il s'agit de photos de vue d'ensembles complexes, pas des gros plans) pour qu'on arrive à en saisir le sens. Les seuls éléments visuels qu'on a le temps d'observer sont le logo de l'ONF et le nom du commanditaire (le New-York Times)!!!! Et le vidéo clip final sert à quoi? Je ne trouve pas que le très court métrage documentaire est un format adéquat pour un sujet aussi vaste et complexe. Par contre les animations sont très chouettes.

    ihayeur, 20 Nov 2013