La collection Droits au cœur, partie 2 (9 à 12 ans)

La collection Droits au cœur, partie 2 (9 à 12 ans)

Une collection de films d’animation inspirés de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant.

En 1990, un événement international vient marquer l’histoire de l’humanité : la Convention relative aux droits de l’enfant entre en vigueur. L’Office national du film du Canada a voulu en souligner l’importance et faire connaître cette convention aux premiers intéressés, c’est-à-dire les enfants et les adolescents.

Véritable plaidoyer en faveur de l’enfance, Droits au cœur est conçu au point de rencontre de la pédagogie et de la création artistique. À partir des éléments du préambule et des divers articles de la Convention, des pédagogues et des cinéastes d’animation ont dégagé certains thèmes et réalisé des films sans paroles utilisables en classe ou à la maison, et ce, dans tous les pays du monde.

Cliquez ici pour le guide pédagogique.

  • Jonas et Lisa

    Une femme fait des lessives pour subvenir aux besoins de son mari et de ses trois enfants. Condamnés à travailler en dépit de leur jeune âge, terrorisés et volés par leur beau-père, les enfants se révoltent et le garçon finit par fuguer. Inspiré par l'article 27 de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant, ce film illustre le droit de l'enfant à un niveau de vie suffisant. Film sans paroles.

  • Le tournoi
    1995|6 min

    Amenée à se mesurer à un garçon de son âge lors d'un tournoi d'échecs, une jeune fille sourde reste insensible aux fanfaronnades de son adversaire tandis qu'elle répond avec gentillesse aux attentions d'un poète. Inspiré par l'article 23 de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant, ce film illustre le droit de l'enfant handicapé à une vie pleine et décente.

  • Overdose
    1994|5 min

    Un jeune garçon n'a plus de temps pour lui-même tant ses parents lui ont organisé un horaire chargé : école, leçons particulières de tennis, natation, peinture, devoirs, pratiques de piano, alouette! Inspiré par l'article 31 de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant, ce court métrage illustre le droit de l'enfant au repos et aux loisirs.

  • Une artiste
    1994|5 min

    Dans ce court métrage d’animation de la cinéaste Michèle Cournoyer, une fillette aime la musique à un point tel qu'elle néglige ses responsabilités domestiques. Son père la réprimande. En cachette, elle transporte alors ses « instruments » au jardin. Son père reconnaîtra finalement ses dons. Inspiré par l'article 29 de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant, cette œuvre illustre le droit de l'enfant à développer pleinement ses dons et ses aptitudes. Film sans paroles.

  • Baroque'n Roll
    1994|4 min

    Tout d'abord rejeté à cause de ses coutumes différentes et de ses vêtements à l'orientale, un immigrant réussit à s'intégrer à un groupe de jeunes de son âge grâce à sa hardiesse et à son courage. Inspiré par l'article 30 de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant, ce film illustre le droit de l'enfant appartenant à un groupe minoritaire à sa vie culturelle, religieuse et linguistique. Film sans paroles.

  • Ex-enfant
    1994|5 min

    Ce court métrage d’animation raconte l’histoire d’un homme et de son fils, tous deux enrôlés, lors d’un conflit armé. Tapi au fond de la tranchée, le jeune garçon est paralysé par la peur. Son père le remplace au poste de tir et est aussitôt abattu. Saisi d'horreur, l'enfant comprend que la guerre n'est pas un jeu. Inspiré par l'article 38 de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant, ce film illustre le droit de l'enfant de moins de 15 ans à ne pas être enrôlé dans l'armée.

  • Pourquoi?
    1995|8 min

    Quatre jeunes voient plusieurs enfants du monde rêver de devenir des adultes accomplis puis abandonner leurs beaux idéaux à cause de tristes réalités. Ils s'indignent de cet état de fait et appellent à l'aide. Synthèse des articles 27, 29, 30, 31 et 38 de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant, ce film illustre le droit de l'enfant à un avenir. Film sans paroles.