La parfaite histoire

2021 | 1 h 13 min
La parfaite histoire propose une réflexion poignante et provocatrice sur le journalisme, le sentiment d’appartenance, les histoires que l’on raconte et les personnes qui ont pour mission de le faire. Le film témoigne de la relation qu’entretiennent durant une dizaine d’années la journaliste canadienne Michelle Shephard et Ismaïl Abdulle, un jeune réfugié somalien auquel le groupe terroriste al-Shabab a amputé une main et un pied. Le récit débute au moment de leur rencontre, en 2010, à l’occasion d’un reportage qu’effectue la journaliste à Mogadiscio pour le Toronto Star. Ses articles sur Ismaël déclenchent une mobilisation dans la diaspora somalienne, laquelle aide le jeune homme à s’échapper de Mogadiscio et à trouver refuge à Harstad, une ville de la Norvège située à 200 kilomètres au nord du cercle arctique. Pendant presque dix ans, Ismaïl s’acclimate à sa nouvelle patrie d’adoption, apprenant à parler couramment le norvégien et tentant de s’intégrer à son nouveau pays. Lorsqu’il rentre à Mogadiscio, les événements prennent une tournure inattendue qui force Michelle à enfreindre l’une des règles d’or du journalisme — relater l’histoire en prenant soin de ne pas en faire partie — et à s’interroger sur son rôle de conteuse.
--------------- ---------------