Une mémoire oubliée... une génération sacrifiée

Une mémoire oubliée... une génération sacrifiée

| 23 min
Votre location se termine le

Dans ce court métrage documentaire, la réalisatrice d’origine haïtienne Martine Duviella retrace le passé militant de ses parents, exilés d’Haïti en 1957, alors que le dictateur François Duvalier prend le pouvoir. C’est au Canada qu’ils trouvent leur terre d’exil. Dans les cafés du quartier Côte-des-Neiges, ils se rassemblent régulièrement avec d’autres jeunes intellectuels haïtiens et rêvent de refaire leur pays. À travers leur histoire, la cinéaste tente de sauver de l'oubli le passé d'une génération qui s'est sacrifiée pour tenter de délivrer Haïti.

Ce film a été produit dans le cadre du concours Tremplin, en collaboration avec Radio-Canada.

Dans ce court métrage documentaire, la réalisatrice d’origine haïtienne Martine Duviella retrace le passé militant de ses parents, exilés d’Haïti en 1957, alors que le dictateur François Duvalier prend le pouvoir. C’est au Canada qu’ils trouvent leur terre d’exil. Dans les cafés du quartier Côte-des-Neiges, ils se rassemblent régulièrement avec d’autres jeunes intellectuels haïtiens et rêvent de refaire leur pays. À travers leur histoire, la cinéaste tente de sauver de l'oubli le passé d'une génération qui s'est sacrifiée pour tenter de délivrer Haïti.

Damien Robitaille
De la sélection : Espace francophonie

Les évaluations professionnelles et les guides pédagogiques sont réservés aux abonnés CAMPUS.

CAMPUS

Des fonctionnalités conçues spécialement pour les profs! En savoir plus

Déjà abonné? Connectez-vous

Ajouter ce code à votre site

Largeur de la vidéo :

par (( height )) Réinitialiser
Générique
  • réalisation
    Martine Duviella
  • producteur
    Anne-Marie Rocher
  • producteur exécutif
    Jacques Turgeon

  • reginald.j.toussaint@bell.net

    je m'appelle Reginald James Toussaint fils de Jacques Simon Toussaint ancien Speaker des radio Progrès et de la Radio Caraibe en Haiti. J'ai eu le privilège de connaitre M. Jacques Duviella Car il était un ami de mon père mais aussi mon prof de math. Ce que je retiens de cet homme c'est sa passion pour la justice et son amour pour l'algèbre!! Jusqu'à mes 18ans on savait se voir pour les cours de math. C'est um homme que mon defunt père admirait pour sa force de caractère losqu'il s'agissait de la justice et de la verité. Ces années passées à apprendre de cet homme ont été bénéfiques dans ma vie d'adulte.Merci pour ce document si instructif et agréable de souvenirs . Je l'entendait souvent parler de vous, sa fille, et aussi vous parler par moment lorsque j'était avec lui. Ton père était aussi un père pour moi. De sa mort j'ai eu du mal a m'en remettre.Continue ce beau travail. Il en serait fier. Réginald J. Toussaint

    reginald.j.toussaint@bell.net, 7 Fév 2010