Projet 5 courts - 2e édition

Projet 5 courts - 2e édition

Découvrez le talent des cinq cinéastes indépendants qui ont participé à la deuxième édition du Projet 5 courts, une initiative de l’ONF visant à explorer le genre documentaire court avec des centres d’artistes ou de production issus des régions du Québec.

Réalisée en partenariat avec La bande Sonimage, un organisme qui soutient la création en cinéma-vidéo au Saguenay – Lac-Saint-Jean, cette seconde édition rassemble cinq œuvres fascinantes à la facture visuelle époustouflante et résolument rétro, entièrement tournées à l’aide d’une caméra Bolex numérique.

Voyez les films de la première édition

  • Une nuit
    2015|5 min

    Ce court métrage documentaire filme une nuit comme les autres dans un bar. Captant habilement les regards furtifs, les moments d’euphorie et les malaises, Serge Bordeleau intègre les outils du cinéma de fiction à l’observation documentaire afin de construire une galerie de personnages qui offrent la preuve que chaque nuit porte en elle une multitude de récits potentiels.

  • Dialogue(s)

    Dans ce court métrage documentaire, des aviateurs de l’armée, des passionnés de bolides et un groupe de musique métal sont les sujets d’un essai filmique pince-sans-rire sur le langage. Au moyen d’un montage judicieux, Philippe David Gagné s’amuse à révéler l’étrangeté du dialogue masculin.

  • Carrière
    2016|5 min

    Dans ce court métrage documentaire, une journée de travail ordinaire au cœur d’une carrière de granite se transforme subrepticement en spectaculaire symphonie industrielle. Les lourdes machines deviennent les complices de la caméra de Jean-Marc E. Roy, qui les filme telle une troupe de danse contemporaine en pleine création collective.

  • Une bonne récolte
    2016|6 min

    Dans ce court métrage documentaire, une saignée de cochon en pleine campagne est sobrement filmée comme un rite initiatique. Le cinéaste Bogdan Stefan livre un touchant hommage à la transmission de gestes qui, partagés à travers les familles et les générations, deviennent également la source d’une véritable solidarité sociale.

  • Help!

    Dans ce court métrage documentaire de Noémie Payant-Hébert, des maîtres-nageuses ne cessent d’aller sauver des vacanciers au bord de la noyade. La frénésie de ces sauvetages à répétition est démultipliée par l’hyperactivité d’une caméra virevoltante qui, en faisant corps avec les éléments, remet en question la subjectivité du regard documentaire.