Films de la Saint-Valentin pour les 9 à 14 ans

Films de la Saint-Valentin pour les 9 à 14 ans
  • Le poète danois
    2006|15 min

    Peut-on retracer la chaîne d'événements qui a mené à notre naissance? Notre existence n'est-elle qu'une coïncidence? Les détails ont-ils de l'importance?

    La narratrice du court métrage Le poète danois réfléchit à ces questions en suivant Kasper, un poète en panne d'inspiration en vacances en Norvège pour rencontrer Sigrid Undset, une célèbre écrivaine. Dans sa quête d'inspiration, Kasper découvre que le mauvais temps, un chien enragé, des planches de grange glissantes, un facteur négligeant, des chèvres affamées et d'autres éléments apparemment indépendants pourraient après tout exercer une grande influence sur le fil de la vie.

    Gagnant de l'Oscar® Meilleur court métrage d'animation en 2007

  • Imparfaite
    2010|12 min

    Imparfaite, l’animation d’Andrea Dorfman, illustre avec élégance le rapport du personnel à l’universel. Portant moins sur la compatibilité entre une fille et un garçon, que sur la capacité de cette fille de s’accepter avec ses imperfections, Imparfaite célèbre à la fois la naissance de l’amour et celle du film lui-même.

  • Si j'étais le bon Dieu...
    campus 2014 | 8 min

    Dans ce court métrage d'animation, l'esprit d'un jeune garçon de septième année s’évade alors qu’il dissèque une grenouille durant le cours de biologie. Que feriez-vous si vous découvriez soudain, à l’âge de 12 ans, que vous possédez des pouvoirs comparables à ceux de Dieu? Vous serviraient-ils à faire du bien? Du mal? Un peu des deux?

    S’inspirant de souvenirs d’une journée de septième année particulièrement difficile, Cordell Barker utilise diverses techniques allant de l’animation traditionnelle aux marionnettes animées image par image pour créer un court métrage en 3D d’allure artisanale, aussi imparfaitement humain que l’univers que chacun de nous se façonne.

    Si j'étais le bon Dieu... est le plus récent film du réalisateur sélectionné à deux reprises aux Oscars® (Le chat colla…, Tombé du ciel) et collaborateur de longue date de l’ONF, Cordell Barker.

  • John et Michael
    2006|10 min

    Court métrage de pâte à modeler sur table lumineuse, qui donne vie avec beaucoup de sensibilité aux diverses émotions qui tissent le quotidien de John et Michael. Le film transcende nos idées préconçues sur la déficience, la sexualité et la mort. Dans ce récit fortement touchant, les différences s'évanouissent. L'amour n'est-il pas le propre de la condition humaine!

  • Nadine
    2017|4 min

    Court métrage d'animation de Patrick Péris sur les premiers émois amoureux.

    La plus belle fille du monde vient de surgir de nulle part pour se poser à la table juste en face de moi à la bibliothèque municipale. Jour de chance ou de malchance? Son sourire me paralyse.

    Comment Sam va-t-il s’en sortir pour gagner le cœur de Nadine? Devra-t-il chercher le samouraï en lui pour combattre le monstre de son angoisse? Le vrai courage, c’est d’agir malgré sa peur.

  • Georges et Rosemarie
    1987|8 min

    Court métrage d’animation racontant l’histoire de Georges Dion, un monsieur bien dévoré par sa passion pour Rosemarie Latouche, la petite dame aux cheveux blancs qui habite en face de chez lui. Trop timide pour lui faire part de ses sentiments, Georges passera ses journées à épier sa belle et à se laisser submerger par les fantasmes les plus déroutants.

  • Canada vignettes : la valse du maître draveur
    1979|3 min

    Entremêlé de métrages d'archives, ce court métrage d'animation raconte l'histoire d'une jeune femme qui repousse les prétendants qu'on lui destine parce qu'elle est imbue d'un maître draveur. Agile sur ses pieds grâce à son métier, ce dernier l'entraîne finalement dans une valse effrénée au rythme d'une chanson interprétée par les sœurs McGarrigle.

    Vous aimez ce film? Affichez vos couleurs en vous procurant l'un de ces articles à son effigie!

  • Romance
    2011|7 min

    Dans un avion, l’esprit d’un voyageur bascule dans le monde du rêve sous l’influence d’une inconnue. La logique des désirs s’impose : une saga amoureuse prend forme. Ce court métrage d'animation de Georges Schwizgebel nous amène avec virtuosité dans un monde tourbillonnant. Épousant les circonvolutions d’un scherzo de Rachmaninov, il évolue avec exubérance au gré de la musique et du mouvement, abolissant les frontières entre les fantasmes et la réalité.