Chroniques du 9e art

Chroniques du 9e art

Découvrez l’humour, la créativité et la fantaisie de bédéistes devenus réalisateurs et réalisatrices dans les Chroniques du 9e art, une série hommage à la grande affinité entre les formes d’art que sont la bande dessinée et le cinéma d’animation.

  • Chroniques du Centre-Sud
    2021|4 min

    Dans son logement miteux du Centre-Sud de Montréal, un auteur trouve l’inspiration en observant son voisin le Piton, qui fait preuve de beaucoup d’ingéniosité pour surmonter la misère. Par le biais de cette allégorie pseudoscientifique loufoque, le bédéiste Richard Suicide replonge dans le capharnaüm surréel de Chroniques du Centre-Sud pour livrer un formidable portrait d’un quartier en pleine transformation sociale. Produit par l’ONF, ce film fait partie de la collection Chroniques du 9e art.

  • Le syndrome de la tortue
    2021|4 min

    De quelle maladie Henri Castagnette peut-il bien être affligé ? Complètement angoissé, le jeune homme remet son sort entre les mains du Dr Von Strudel, un personnage étrange et exubérant. Samuel Cantin, auteur des populaires BD « verbomotrices » Phobie des moments seuls et Whitehorse, renoue avec son attachant antihéros le temps d’un délire médical hilarant. Produit par l’ONF, Le syndrome de la tortue fait partie de la collection Chroniques du 9e art.

  • La pureté de l'enfance
    2017|3 min

    Présentée par l’ONF, Canal+ et Sacrebleu, la collection Chroniques du 9e art rend hommage à la grande affinité entre deux formes d’art : la bande dessinée et le cinéma d’animation. À travers 4 histoires de 3 minutes tirées du quotidien, elle révèle le style et l’imaginaire fascinant de créateurs québécois (Guy Delisle, Zviane) et français (Aude Picault, Lewis Trondheim, Jean Matthieu Tanguy) renommés. Découvrez l’humour, la créativité et la fantaisie de ces bédéistes devenus réalisateurs. La pureté de l’enfance L’écoute d’une cassette retrouvée transporte la bédéiste Zviane vers son enfance. Basé sur un enregistrement réel, ce film hilarant traduit avec un style ludique l’imaginaire des enfants. Une fenêtre sur le quotidien, signée Chroniques du 9e art.

  • La dent
    2017|3 min

    Présentée par l’ONF, Canal+ et Sacrebleu, la collection Chroniques du 9e art rend hommage à la grande affinité entre deux formes d’art : la bande dessinée et le cinéma d’animation. À travers 4 histoires de 3 minutes tirées du quotidien, elle révèle le style et l’imaginaire fascinant de créateurs québécois (Guy Delisle, Zviane) et français (Aude Picault, Lewis Trondheim, Jean Matthieu Tanguy) renommés. Découvrez l’humour, la créativité et la fantaisie de ces bédéistes devenus réalisateurs. La dent Pourquoi la petite souris n’a-t-elle pas récupéré la dent laissée sous l’oreiller? Le Québécois Guy Delisle renoue avec son célèbre «?mauvais père?» pour illustrer avec humour la paternité. Une fenêtre sur le quotidien, signée Chroniques du 9e art.

  • Chronique panoramique

    Présentée par l’ONF, Canal+ et Sacrebleu, la collection Chroniques du 9e art rend hommage à la grande affinité entre deux formes d’art : la bande dessinée et le cinéma d’animation. À travers 4 histoires de 3 minutes tirées du quotidien, elle révèle le style et l’imaginaire fascinant de créateurs québécois (Guy Delisle, Zviane) et français (Aude Picault, Lewis Trondheim, Jean Matthieu Tanguy) renommés. Découvrez l’humour, la créativité et la fantaisie de ces bédéistes devenus réalisateurs. Chronique panoramique À quoi pensent les gens dans le train? Les Français Lewis Trondheim et Jean Matthieu Tanguy se sont amusés, avec finesse et esprit, à imaginer leur vie dans ce film narré par Thomas Fersen. Une fenêtre sur le quotidien, signée Chroniques du 9e art.

  • L'amour libre
    2017|3 min

    Présentée par l’ONF, Canal+ et Sacrebleu, la collection Chroniques du 9e art rend hommage à la grande affinité entre deux formes d’art : la bande dessinée et le cinéma d’animation. À travers 4 histoires de 3 minutes tirées du quotidien, elle révèle le style et l’imaginaire fascinant de créateurs québécois (Guy Delisle, Zviane) et français (Aude Picault, Lewis Trondheim, Jean Matthieu Tanguy) renommés. Découvrez l’humour, la créativité et la fantaisie de ces bédéistes devenus réalisateurs. L’amour libre Dans un café, deux femmes font le point. Rempli de non-dits, ce film de la bédéiste française Aude Picault est un clin d’œil à la jalousie qui se cache parfois derrière les amitiés féminines. Une fenêtre sur le quotidien, signée Chroniques du 9e art.