Country

Country

| 1 h 12 min
Votre location se termine le

Long métrage documentaire sur la communauté country du Québec. Ils sont cow-boys, musiciens, chanteurs ou simples amateurs. Pendant la moitié de l'année, cette faune colorée évolue dans un univers à part, où tout se vit en mode western. Parcourant avec eux les festivals country québécois, Carole Laganière y a découvert une culture empreinte de chaleur humaine. Son film nous fait partager, et ultimement comprendre, la passion de ces mordus qui se déplacent de villes en villages pour vivre au rythme du country.

Ajouter ce code à votre site

Largeur de la vidéo :

par (( height )) Réinitialiser
Générique
  • participation
    Marie Aylwin
    Richard Aylwin
    Albert Babin
    Julie Berthelot
    Marc Cloutier
    Sylvie Cooke
    Mado Demers
    Nicole Dumont
    Léo-Paul Huet
    Raymond Lamarche
    Jici Lauzon
    Jean-Claude Lefrançois
    Jean-Guy Marotte
    Bernard Paquette
    Marc Perreault
    Gisèle Auclair
    Robert Proulx
    Cécile Doucet
    Dominic Roy
    Herbert A. Sharman
    Salvy Tagliani
    Guylaine Tanguay
  • scénario
    Carole Laganière
  • réalisation
    Carole Laganière
  • recherche
    Vincent Audet-Nadeau
    Carole Laganière
  • images
    Serge Giguère
  • prise de son
    Richard Lavoie
  • musique originale
    André Rondeau
  • montage
    France Pilon
  • conception sonore
    Alain Blais
    Martin Messier
  • montage sonore
    Alain Blais
    Martin Messier
  • producteur
    Alain Corneau
    Jacques Turgeon
  • bruitage
    Luc Léger
  • mixage
    Geoffrey Mitchell

  • Frame

    Film à caractère anthropologique qui présente l'humain sans fard. La culture des démunis qui sait s'élever au rang de la noblesse par son caractère authentique. Mais de quelle noblesse sagit-il ? Pas de celle des nantis, qui est manifestement bien inférieure eu égard à la profondeur de l'âme humaine vibrante et saine qui s'exprime ici sous les accents de la musique "country". Quand l'amour inconditionnel et naïf rime avec grandeur et petitesse de la condition humaine. Un film qui joue dans la marge par sa sobriété et l'audace de son propos. Une réussite qui rehausse la réflexion sur une classe sociale souvent méprisée à tort. Lorsque les fonds publics et la sensibilité du regard cinématographique servent à l'enrichissement collectif. Merci Madame Laganière.

    Frame, 4 Avr 2012