Le Silence - Les agresseurs au sein des organisations (Extrait 1)

Le Silence - Les agresseurs au sein des organisations (Extrait 1)

| 13 min

Question directrice : Comment une personne qui commet des crimes à caractère sexuel peut-elle maintenir le silence au sein de la communauté et de son organisation et conserver un statut social important, malgré ses agissements ?

Résumé : La place ou le sens de la religion dans la vie quotidienne de la population canadienne est en constante transformation. Alors que 70 % des Canadiens et Canadiennes affirmaient que les croyances religieuses et la place des institutions religieuses étaient importantes dans leur vie en l’an 2000, seulement 49 % d’entre eux reconnaissaient l’importance de celles-ci dans leur quotidien en 2017 (CROP, 2020 ; Statistique Canada, 2020). Toutefois, dans l’histoire du Canada, les instances religieuses ont eu une place importante dans différentes institutions sociales, comme l’école et les services de soins de santé. Pendant longtemps, dans certaines communautés canadiennes, les figures d’autorité religieuses (prête, pasteur, etc.) pouvaient avoir un pouvoir d’influence sur les choix, les décisions et les comportements des croyants et croyantes. Avec le passage du temps, l’influence de ces personnes sur la vie quotidienne des Canadiens et Canadiennes est devenue de moins en moins importante, comme le prouvent les statistiques précédentes. Toutefois, d’autres personnes peuvent aujourd’hui avoir la capacité d’influencer les décisions quotidiennes de la population canadienne, que ce soit une professeure ou un professeur, une école, une entraîneuse ou un entraîneur, une association sportive, une influenceuse ou un influenceur, ou encore une marque commerciale.

Ce film traite d'un sujet controversé. Pour public averti.

Ajouter ce code à votre site

Le Silence - Les agresseurs au sein des organisations (Extrait 1), , offert par l'Office national du film du Canada

Largeur de la vidéo :

par Réinitialiser
Générique

Le générique n'est pas accessible