Le peuple de la rivière Kattawapiskak

Le peuple de la rivière Kattawapiskak


                                    Le peuple de la rivière Kattawapiskak
| 50 min

Ce documentaire de la cinéaste légendaire Alanis Obomsawin raconte la crise du logement de la communauté crie d'Attawapiskat, située au Nord de l’Ontario. Devant une population de 1700 Cris vivant dans des conditions difficiles, la chef Theresa Spence a déclenché l’état d’urgence et demandé l’aide de la Croix-Rouge. Alors que le mouvement « Idle no more » fait la une des journaux, ce film remet en contexte certains aspects de la crise.

Alors qu'Attawapiskat déclare l'état d'urgence à la suite d'une vague de tentatives de suicide, visionnez ce documentaire-choc d'Alanis Obomsawin sur la crise du logement qui sévit dans la communauté.

Marc St-Pierre
De la sélection : Alanis Obomsawin – Prix Albert Tessier 2016

Les évaluations professionnelles et les guides pédagogiques sont réservés aux abonnés CAMPUS.

CAMPUS

Des fonctionnalités conçues spécialement pour les profs! En savoir plus

Déjà abonné? Connectez-vous

Ajouter ce code à votre site

Largeur de la vidéo :

par (( height )) Réinitialiser
Générique
  • réalisateur
    Alanis Obomsawin
  • auteur
    Alanis Obomsawin
  • montage
    Alison Burns
  • caméra
    René Sioui Labelle
    Martin Duckworth
    Philippe Amiguet
    Alan Poon
    Adam George Makarenko
  • prise de son
    Glenn Hodgins
    Brian Horrell
  • musique - composition
    Normand Guilbeault
  • narration
    Alanis Obomsawin
  • enregistrement musique
    Geoffrey Mitchell
    Mathieu Leroux
    Luc Léger
  • enregistrement voix
    Geoffrey Mitchell
    Mathieu Leroux
    Luc Léger
  • montage du son
    Don Ayer
  • mixage
    Shelley Craig
  • recherche
    Alanis Obomsawin
    Katherine Kasirer
  • producteur
    Alanis Obomsawin
  • producteur exécutif
    Ravida Din

  • Picalilli

    Je viens de visionner ce documentaire; triste et pitoyable réalité. Il est impensable qu'en 2013 des femmes, des hommes, des vieillards et des enfants puissent vivre dans de telles conditions. Le gouvernement Harper et tous ces moutons demeurent toutefois insensibles à cette situation et continuent de nous faire croire qu'ils n'ont rien à voir dans cette crise et que le peuple et la chef de bande Mme Spencer sont les seuls responsables! Belle façon de s'en laver les mains!

    Picalilli, 19 Jan 2013
  • Claude45

    Le film : Le peuple de la rivière Kattawapiskak est un excellent documentaire tentant de nous faire comprendre ce qui se passe. Le gouvernement canadien doit faire quelque chose afin de régler cette situation. Nous sommes en 2013 non en 1900. Notre premier ministre doit visionner ce film.

    Claude45, 16 Jan 2013
  • Ptitbonheur

    Très révoltant comme réalité! Depuis presque 3 ans je côtoie certaine réserve au sud et nord du Manitoba la réalité ici es quelque peu différente .. La pauvreté es le pire des problèmes.. 1 enfant sur 4 ici es pauvre il es temps de changer les choses. Dure de trouver du travail par ici pour eux et avec les coûts de voyagement pour la nourritures,essence,fourniture et autre les prix ne peuvent qu'être élever!! Ils ne peuvent se nourrir adéquatement. Aujourd'hui"hui journée nationale de manifestation pour les autochtone montrons leur notre soutien!!!

    Ptitbonheur, 16 Jan 2013
  • Frame

    Au 16 Janvier, déjà, l'évolution du dossier nous donne à voir et à critiquer la démarche de la Chef qui fait partie du problème. Lire les articles de Lysianne Gagnon et d'autres sources crédibles de La Presse afin de vous informer sur les excès inadmissibles des dirigeants qui usurpent leur pouvoir et qui avilissent ainsi les plus pauvres des Canadiens. Nous avons un devoir de support des populations des Premières Nations. Mais cela doit se faire à l'intérieur d'une vision globale qui nous propose que les Conseils de bande font parfois partie du problème, en ne redistribuant pas les ressources. Mais plutôt en se les appropriant à des fins individuelles. Demeurons critiques de l'ensemble de la démarche d'émancipation des peuples authoctones du Canada.

    Frame, 16 Jan 2013
  • raphaelcontact

    Pour peu qu'on étudie sur les premières nations ont se rend contre qu'eux vivaient déjas en harmonie entre eux et avec l'environnement avant l'arrivée des soients disant civilisés colonisateurs. Quels gâchis spirituels, humains et économiques, nous devons apprendre d'eux maintenant si vraiment nous voulons tous trouver l'équilibre avec notre mère la terre. Raphael un Raélien de Lasalle.

    raphaelcontact, 15 Jan 2013
  • suzanne4

    je suis très triste,après ce visionnement,je ne peux pas croire qu'en 2012 les gens dans les réserves puissent vivrent comme ça,sans eaux,san électricité,que la nourriture coute si cher,ils n'ont pas de quoi s,acheter de la nourriture à ce prix là,même nous en dehors ont ne pourraient pas s,en acheter au motant que vous payez.Je comprends maintenant pourquoi les batiments sons tous abimés,il n'y a aucun matériau pour qu'ils puissent les réparer ça coutent trop cher de transport,alors ça se déterriorent toujours de plus en plus,c'est invroable.Je ne saurais vivre dans ces conditions,il peut bien y avoir des gens qui se découragent,qui se suicident,et qui tombent malade de vivre dans ces conditions.Je vous salue bien bas,vous méritez notre respect. Suzanne Bourgon Canada Québec.

    suzanne4, 15 Jan 2013
  • suzanne4

    pourquoi je ne suis pas capable de visionner ce film ont me dit une erreur se produit je veux voir ce film s.v.p.

    suzanne4, 15 Jan 2013
  • mberube

    Très instructif, touchant et révoltant. Un portrait très éloigné de ce que les médias nous montrent. Il est temps pour les canadiens et les québébois de travailler avec les autochtones pour réparer les erreurs du passé et leurs donner le pouvoir de se prendre en main. La " loi sur les Indiens " et le système de réserve est obsolète.

    mberube, 13 Jan 2013